AFAD DE 1942 ----- 2013

Crées dans le Nord et notamment à HALLUIN en 1942,
Les premières associations populaires de l'aide familiale avaient pour mission de seconder les mères en difficulté.
C'est la guerre qui fut la cause de tant de drame dans les Familles ouvrières :
Sous - alimentation, maladie, fatigue et déprime de mères de famille, raccommodages sans fin
Pour faire durer le linge faute de tickets textiles, lessives quotidiennes, paniers de repassage débordant etc...

NAISSANCEDELAFAD

Avant de s'appeler AFAD, elle s'appelait APAF (Aide Populaire aux Familles). En 1920 , les petites sœurs de l'assomption avaient déjà lancé une aide presque similaire : l'aide aux mères. Voilà pourquoi, Roubaix est l'un des berceaux de l'aide aux familles. Un des haut lieu du MPF (Mouvement Populaire des Familles).

Le MPF né en 1941 de la transformation de la Ligue Ouvrière Chrétienne (LOC), et devenu en 1950 Mouvement de Libération du Peuple, et par suite d'une scission, Mouvement de Libération Ouvrière (MLO), a donné naissance à de multiples organisations : La CSCV : la CSF ; Culture et Liberté, et de la FNAFAD et bien d'autres associations de loisirs ou politique.

En fin d'année 1941 l'APAF se crée avec trois jeunes femmes, des pionnières, c'était rue Pauvrée. La première famille fut aidée en 1942.
En l'espace de 10 ans, 28 jeunes femmes ont travaillé plusieurs années dans le service qui dépannait jusqu'à 50 familles par mois.

Après la guerre, l'association fut renouvelée et déclarée sous l'appellation : « Service Populaire des Aides Famille »,

le 16 mars 1946 avec des services annexes : un centre de couture et de raccommodage fonctionna 5 jours par semaine.

Le premier Conseil d'Administration fut formé.

La présidente fut Mme Jean WAUQUIER,

la vice présidente,Mme Gérald TEMPERMAN,

la secrétaire, Mlle Marie-Louise GHESQUIERE,

responsable des aides,

Mlle Jeanne SAINT-VENANT trésorière

et les membres : M. Julien DECLERCQ, Mme André MITTENAERE, Mme Hubert CHOMBEAU.


Puis, le service s'étendit à Bousbecque en 1948 à Roncq et Linselles en 1949, où très vite des associations furent créees pour devenir autonomes avec conseil d'administration gestionnaire.

Des stages de formation se succédaient d'abord au Foyer de l'Enfance à Croix, sous la responsabilité de Mlle Jeanne Agache. Les aides y passaient trois semaines.
Entre temps, des services s'étant crées un peu partout en France, des démarches étaient entreprises pour faire reconnaître la profession ;

Elle fut reconnue par le ministère de la Santé Publique en 1950 et un décret d'application exigea un diplôme d'Etat pour exercer la profession.

La formation fut centralisée à Belleville (3mois de formation + 1 mois à Lille). Le centre de formation fonctionne toujours à Lille. Ensuite se fut le centre d'Orléan qui prit la relève.
La profession est reconnue et l'aide s'appellera Travailleuse Familiale, pour enfin se dénommer actuellement TISF (Technicienne d'Intervention Sociale et Familiale)

En 1969 le développement de toutes ces associations nécessitait un regroupement. Elles furent toutes fédérées au Centre Régional de Roubaix – Tourcoing Halluin Vallée de la Lys Lille et Armentière.

Fin des années 60 l'APAF se scinde en deux pour former d'une part l'AFAD (Aide Familiale à Domicile) et d'autre par l'ADAR (Aide A Domicile Aux Retraités).

AFADAUJOURDHUI

Le métier de travailleuse familiale est resté longtemps dans une fonction de suppléance à la mère de famille ; soutient en cas de grossesse, surmenage, maladie, etc.

Aujourd'hui, son action s'oriente largement vers une fonction d'accompagnement et d'éducation,liées aux politique d'actions sociales, du développement local social, à travers l'aide à la vie quotidienne, le soutient dans la fonction parentale, l'éducation des enfants.

LES ACTIONS COLLECTIVES

Définies à partir de l'analyse des besoins d'une population, de repérage d'une problématique commune à un groupe de famille les Actions Collectives dites Finalisées, sont un moyen d'actions complémentaires aux interventions individualisées traditionnelles. Etablies en partenariat avec les acteurs sociaux de terrain, elles favorisent le rétablissement des liens sociaux, le partage des savoirs, la valorisation de la fonction parentale.

   

QUI EST EN LIGNE  

Nous avons 6 invités et aucun membre en ligne

   

CONNEXION  

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
   

PARTENAIRES  

   
© ALLROUNDER